10. L'ÉGLISE ET SES VITRAUX  

 
Église Saint Jean-Baptiste.

 

        L'ancienne était romane. Vers le logis seigneurial et servant de clocher, s'élevait une haute tour carré,            

           à trois étages, dont les inférieurs étaient percés de meurtrières, c'était une construction du XV éme siècle,      

           dont l'Abbé Macé suppose qu'elle servait de fort avancé pour le logis. Là était l'entée.

         La tour épaulait :              

             la nef à murs bas et haut comble, comme d'ailleurs était le coeur, les fenêtres étaient étroites et distribuées    

             sans régularité. Restaurée timidement et a plusieurs reprises, elle demeurait difforme et minable. Le Docteur

              Gosselin en a donné une minutieuse description et l'inventaire de son mobilier (annuaire de Normandie, 1935)

             le tout assez pauvre si l'on excepte une croix d'argent et deux tableaux "cintrés". La chapelle de Rosaire         

              et celle du seigneur, dans l'édifice même, était tout aussi misérables.                                           

              En 1874 naquit le projet d'une église nouvelle, a la diligence de l'Abbé Macé, alors vicaire, qui eut contre lui la

            municipalité et même le curé. La nef cependant fut achevée en 1878, la tour l'an suivant, la consécration eut

           lieu en 1881. L'édifice est construit en granit du pays, également en style roman mais son axe est perpendiculaire

            à celui de l'ancienne, l'entrée vers la route de Carrouges La Ferté Macé. Le vaisseau est porté par dix piliers de

           granit d'un seul morceau et de 2 mètres de hauteur. La seul richesse est la garniture de l'autel, Louis 13, donné

           par l'Abbé Dufriche-Desgenettes à son ami le curé Lapierre. Le curé Husson fit de ses mains les meubles de la

           sacristie et de l'église, stalles, confessionnaux, chaire, incendiée par les bombardements le 14 août 1944,

          l'église était hors d'usage. En 1953, après des restaurations, le service religieux y était rétabli et deux ans plus

          tard les trois cloches étaient remplacées, les vitraux eux mêmes l'on été, ceux du choeur représente la vie de saint

          Jean-Baptiste, le patron, quatre petits évoques les quatre chapelles de Joué Du Bois (La Raitiére,Le Bel,

          St Jacques  St Roch) avec les armoiries des familles fondatrices.      

               Dans la maçonnerie de la tour a été incorporé un linteau aux armoiries des Le Verrier. 

 

1.  Bénédiction des cloches.

              Le vingt neuf juillet 1779 ont été bénites par nous curé de Joüé Du Bois soussigné deux cloches, la première nommée

        "Marie Jacqueline " par Messire Jacques René Ricoeur De Bâmont capitaine de cavalerie chevalier de l'ordre Royal

        et militaire de Saint Louis Seigneur patron de cette paroisse et  par noble dame Marie Françoise Du Coudray De Bâmont,

        la seconde cloche nommée Jaqueline Pélagie par Messire Jacques Constantin Dubois, Duboistesselin chevalier Seigneur et

        patron Dubelle,  Seigneur haut justicier de Joüé Du Bois , ancien mousquetaire du Roy et par noble Demoiselle Ricoeur de Vitrey. 

2. Bénédiction des cloches.

      Le dimanche 5 novembre 1882 a eu lieu la bénédiction des cloches de l'église. Mgr Trégado présidait cette cérémonie

         voulant donner à M. L'abbé Macé et à ses paroissiens un témoignage d'affection.   

         Arrivé le samedi 4 novembre dans l'après midi il  reçu au presbytère les membres du conseil et le maire     Mr Retout,

        lui souhaita la bienvenue. Les nefs de la belle église romane de Joué Du Bois, construite sur les plans de M. Prempain fils,

       pouvaient à peine contenir l'affluence des fidèles.

       La grosse cloche pesant plus de mille kilogrammes avait pour parrain M. le Vicomte René d'Andigné et   pour marraine

        Mme le comtesse D'Andigné.

       Le parrain de la seconde était M. Henri Retout, fils du maire de Joué du Bois et la marraine Mme Octave Radigue, belle

       soeur du révérant

       père Radigue qui en 1871, pendant la commune, subit un glorieux martyre. La troisième; la marraine était Mme Robichon du Mesnil.

     Les trois magnifiques cloches sont sorties des ateliers de M. Havard, de Villedieu

 

1. Les Prêtres nés à Joué Du Bois.

    *   Coupry Claude.*        * Broust Guillaume*       * Retout Jean.*     * Le Verrier Etienne.*        *Dalifard  Ambroise*.

   2. Les Autres prêtres de la paroisse.

   *  Catois Thomas  (Vicaire de Lougé).* * Guérin Zacharie (Vicaire de La Ferté Macé). * * Gérard  H.F décédé en 1751 à 56 ans * * Chauvin Michel  1656*.

Abbé Constant Macé

 

né: le 9 septembre 1844,à la Lande Siméon

                             décès: le 11 septembre  1917 à 20 heures 30 à Athis de l'orne.

 

 Les deux frères Constant et Amand Macé

 

Le 12 septembre 1917 à  Athis de L'Orne enterrement Abbé  Constant Macé

 

 

Enterrement de: M. Abbé Amant Macé à la Ferté Macé.

 

Église Saint Jean-Baptiste.

*La vieille église*

Dessin de la vieille église coté sud.

JOUEY DU BOIS

(en 1327)

Église du XIX éme siècle . intérieur de même.

Grand Christ rustique sur tabernacle. Un groupe sculpté du XIX éme siècle

représente le baptême du seigneur, au dessus du grand autel.

 

 

 

                      

 Dôme porte d'entrée.                                          Porte d'entrée de l'église.     

 

                    

Place rénovée en avril 2005.

                                   

 

                             

 

 

Vitraux de l'église de Joué Du Bois.

           Nef de l'église .                                 Vitrail de la nef.                                                                                                                                                          

                                                                                                 

            

                                                 

              Vitrail Notre Dame de la Raitière .                                                      Saint Roch.                                                                                                                

                                        on peut apercevoir la chapelle dessinée en bas à droite

       

                                                                                                                                                                 

                    

 

Tout les vitraux sur les bas cotés de l’église ont un rapport avec les chapelles de la commune. Ils ont les blasons

des seigneurs et leur chapelle apparaît  sur le coté

 

 

                                           

 < ROCH   P.P.N >

Blasons des :  De Beaurepaire

    

                                                                           

"de sable à trois gerbes d'or montantes"

2 en chef et un en pointe>

 

                                                                                                                                                                                                                                                                      Le Verrier          

<D'argent fretté de gueules>

 

  

 

 

Langlois   

 

 

 

                                                                       

  Souvenir de L’Abbé Barbe Martyre  de Charité  Sées  10 juin 1949.

 

    *****************************************************

                                                        Notre Dame Des Aydes.                                                              

    

                                                   Dans son vitrail on aperçoit les blasons des:

De Fontenay.

                Etienne Du Taillis Du Bel. 

            Du Bois Tesselin Du Bel  

Ainsi qu'un vitrail représentant la  chapelle du Bel en bas à droite.

"Voir les blasons de ces familles plus bas."

Saint Jacques. 

 

 

                                                                                                                          

                                                                                    De même ce vitrail a un blason représentant  cette  chapelle.         

                                                                                    En bas à gauche on aperçoit le blason de:  Poulain de Beauchêne.    

  

                          

                                                                         Et l'inscription :   Offert par la famille Lesage Fermin.                                                         

Monument aux Morts.

l'ancien avant sa destruction pendant la guerre.

 

       

le nouveau.    

        

   

                     

 

                                                        

                                  

                                        Soldat Joué Du Bois sur son ancien socle.                                       Pierre de l'ancien monument.

 

 

                                                              

Date 1858 où 1658?                                       Emblèmes  des seigneurs de Joué Du Bois.sur les parois de l'Église

                                                                                       

 

                                                                      

  

Pierre coté droit de l'église.           

                                                                                                                                    

 

Le Presbytère.

 

Page précédente     Page suivante     Retour au sommaire