2. LE CHATEAU DU BEL

             Site de  Claudine et Maurice POUSSIER sur le Château du  Bel

 

Ce site a pour but de vous faire découvrir le château Du Bel

                   


                                            Il a été construit à coté des ruines d'un ancien manoir détruit et bombardé pendant les guerres de religion.

                                            Il avait appartenu aux "De Fontenay, Matrot et aux Etienne".   Il fut reconstruit par :Jacques Constantin Du Bois Tesselin Du Bel                                   

                                            et son frère François Côme en 1780.Vu des hauteurs du Haut Désert le Belle à l'aspect désigné par son nom il se présente

                                            au milieu d'une ceinture de sapins verts les "Troches" qui dominent les prairies qui le précèdent la petite Chapelle qui émerge

                                            au milieu des peupliers   lui font un entourage agréables. Il y avait tout prés l'ancienne motte.

                                            L'antique manoir s'avançait davantage dans la prairie en suivant  l'avenue des Palliéres à l'étang Saint Joseph on le laissait

                                            tout prés sur la droite.

                                            Les aveux du XVII éme et XVIII éme nous apprennent qu'il fut souvent en mauvais état.

                                            Il possède une chapelle :

                                    

La chapelle actuelle doit dater de 1752.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

        Notre Dame Des Aydes  

                                                   

                                                         

 

                                                                     "Un jour, nous dit la légende, le jeune seigneur du Belle prenait  ses ébats sur le bord des douves du vieux
                                             manoir. Un faux pas le précipite à l'endroit le plus profond. Embarrassé par les grandes herbes, il sent ses
                                             forces s'épuiser. Il va périr. ll crie, se débat; personne ne l’entends. A ce moment, la pensée lui vint d'invoquer
                                              Marie la mère et le secours des chrétiens; il promet de lui témoigner sa reconnaissance s'il peut échapper à ce danger.
                                             Quelques instants après, il avait escaladé la rive, il était sauvé. Sa famille le reçoit avec des transports de joie et
                                             remercie avec lui sa céleste bienfaitrice. Tous ratifient son vœu et bientôt une gracieuse chapelle s'élevait au milieu
                                                            de la prairie sous le titre significatif de :
                                                                                                       
 
                                  
"Notre Dame des Aydes."
 
 
 
 
 

.

 

Dessin de Mr Cabanne

(L'ancienne Chapelle)

                        Mme D'amanville, fille héritière d'Urbain Langlois, avait refusé de verser une rente due  à la chapelle du Belle sans titulaire depuis 1762,

                                et 12 bancs seulement étaient loués a Mr Dubois Tesselin et aux principaux habitants. En la dite chapelle du Belle il y a une fenêtre maçonnée             

                               de une petite vitre très obscure et une petite porte à y entrer. Croix et chandeliers et une pierre consacrée sur l'autel de la chapelle  du  "Baile",   

                                Il y avait un chapelain au Belle ( (1)Pierre Estienne 1696 ). En 1643 l'archidiacre ordonna aux trésoriers de poursuivre Melle Du Belle qui se refusait a payer  les luminaires

                                de sa chapelle. La poursuite eut son effet puisque, dans le compte suivant nous avons  remarqué cette ligne "15" sols pour achat de rousine

                       pour faire de la bougie pour la chapelle du Belle à quoy le trésor est obligé, suivant les deux arrêts rendus par la cour contre Etienne Coupry,

                    ancien chapelain du Belle et doyen d'Annebecq en 1657. En 1752 Jacqueline Catherine Henriette Etienne Du Taillis Du Belle autorisée par l'évêque

                                de Sées reconstruisit la chapelle de concert avec sa sœur, demoiselle de Montfort.    

                                (1) Pierre Estienne né vers 1696 Baptisé vers 1696, ( Prêtre)  Fils de: Henry Estienne et de Françoise Du Bois - Parrain M. de Saint Germain, écuyer, Seigneur d'Athis.

             

                                              

Notre Dame Des Aydes

 

 

                                              On s'étonne de la fantaisie de son plan (côtés et angles inégaux) peut être imposé par la forme du terrain.

                          Les premières statues de terre cuite de Sainte Barbe et Saint Roch, date de 1758.

                             En 1522, Thomas de Fontenay l'avait dotée de 15 livres de rentes, le chapelain était tenu de célébrer trois

                          messes par semaine. Louis Etienne en 1676 augmenta cette dotation du don de 12 acres de terre.

                                             La chapelle a été rebâtie en 1782 par Jacques Constantin avec une élégante flèche. On y a réemployé

                                             comme linteau une pierre portant un nom et une date qui doit être 1596.

                                      

(Paroisses -Fiefs - Communes du XV éme siècle à la fin du XVIII éme  siècle par L'Abbé C MACÉ ).
 
                         Monsieur TOUZO Louis a fait l'acquisition du château le 17 octobre 1908 auprès de Maître Raphaël Tramblay notaire a Alençon.
                
                        Vente entre:
 
                        Mademoiselle Le Myre De Vilers Marie Anne Joséphine demeurant a Alençon cours N° 11 fille de Madame Marie Mathilde
                        Edmée Céline Du Bois Tesselin Du Bel demeurant a Alençon cours N° 11 où elle est décédée le 23/07/1900 veuve en premières noces,
                       remariée de Monsieur Le Myre De Vilers Jean Alfred.
 
                        et
 
                        Monsieur Louis Henri Touzo propriétaire, cultivateur demeurant Au Bel commune de Joué Du Bois.
                        Le Boistesselin (commune de Saint Georges D'Annebecq) et revenu au Bel suite au mariage de Touzo Henri, Arsène, Marie (18/09/1898-23/07/1947)
                                                                                                                  
                         et
 
                        Gautier Marie, Émilie Louise (06/02/1905-30/05/1968).   
               
 
 
                                                                                         
       
 
                  
                     Melle: Le Myre de Vilers: Marie, Joséphine Anne,                 
                                                                                                                Madame:  Marie Mathilde Edmée Du Bois Tesselin du Bel (sa mère)
 

Page précédente     Page suivante     Retour au sommaire